.

.

Image Cardinal rouge et les 6 oiseaux.

.

Dans le cadre du concours de l’emblème aviaire de Contrecœur,

on vous présente : le cardinal rouge

 

Contrecœur a ses armoiries, son tartan et aura en 2018 son emblème aviaire. Dans le cadre des festivités entourant le 350e anniversaire de Contrecœur, les citoyens de la ville choisiront parmi les 6 oiseaux proposés par des experts et dont un des critères de sélection était qu’il est possible de l’observer sur le territoire de la ville. Les oiseaux parmi lesquelles la population devra choisir sont : la Bernache du Canada, le Canard chipeau, le Canard colvert, le Cardinal rouge, le Carouge à épaulettes, et le Merle d’Amérique. Le poste de vote sera accessible lors de différentes activités de la programmation des fêtes du 350e anniversaire de Contrecoeur au courant des prochains mois. Il est aussi possible de choisir l’oiseau de son choix au Centre multifonctionnel de Contrecœur en demandant un bulletin de vote au secrétariat du service des loisirs et culture situé au 4865 rue Legendre à Contrecœur.

 

Aujourd’hui, on vous présente le cardinal rouge!

Cardinal rouge, Cardinalis cardinalis, Northern Cardinal. Famille des Cardinalidés.

 

Comment le reconnaître?

Le Cardinal rouge mâle est un oiseau chanteur de 22 cm facile à identifier par son plumage si caractéristique. Son rouge éclatant se retrouve aussi sur la huppe et sur son bec conique. Sa gorge est noire, de même que son masque. Si vous l’apercevez en train de manger au sol, vous remarquerez que le dessus du corps est plus brunâtre. Il s’agit sans doute d’un camouflage pour tromper ses prédateurs. La femelle est beaucoup plus discrète, mais tout aussi jolie. Le dessous de son corps tire sur le chamois et le dessus est plus brunâtre. À noter, les ailes, la queue, la huppe et le bec sont légèrement teintés de rouge.

 

Une grande famille

Le Cardinal est un oiseau percheur et chanteur qui fait partie de la catégorie des passereaux, comprenant entre autres le merle, le carouge, le bruant, l’hirondelle, etc. Il fréquente les buissons près de l’eau, les lisières de forêts, les marais, les parcs urbains, les jardins et les haies.

 

Que mange-t-il ?

Il affectionne particulièrement les mangeoires remplies de graines de tournesol et de carthame. Les fruits, graines sauvages, araignées, fourmis, escargots, etc., font aussi partie de son régime alimentaire, selon la saison et la nourriture disponible.

 

Un chanteur passionné!

Un fait peu courant chez les oiseaux, le mâle comme la femelle sont tous les deux d’excellents chanteurs. Faciles à repérer par leur chant, ils se donnent régulièrement la réplique, particulièrement au printemps lors de la saison des amours.

Son chant est constitué de sifflements forts, clairs, roulés semblables à: ouit-ouit-ouit piou-piou-piou-piou répétitifs. Il est possible de trouver des variations les régions où il vit. Déjà en février on peut l’entendre chanter. Si vous ne le voyez pas, mais vous reconnaissez son chant, cherchez au sommet d’un grand arbre feuillu!

 

Un oiseau protecteur

Les cardinaux forment un couple solitaire et monogame durant une saison, voire même davantage. Le mâle très territorial protège farouchement son territoire par le chant et peut même poursuivre les intrus. La femelle reste habituellement fidèle à l’emplacement de son nid, le construit généralement seule et privilégie un buisson, une haie ou un fourré très dense. Elle couve habituellement 3 à 4 œufs, durant 11 à 13 jours, deux et même trois fois par saison. Le mâle nourrit lui-même les oisillons qui sont nidicoles  pendant que la femelle prépare la prochaine couvée. Le juvénile ressemble à la femelle à l’exception de son bec noirâtre.

 

Un résident permanent

Le Cardinal rouge ne migre pas et demeure chez nous à l’année dans le sud du Québec. Il ajoute beaucoup de couleur dans une cour immaculée de blanc. Il est souvent facile de l’observer près de nos mangeoires tôt à l’aube jusqu’au crépuscule à l’automne et à l’hiver. À ce moment le mâle et la femelle ne se trouvent jamais bien loin l’un de l’autre.

Le fait de se promener dans le voisinage nous permet de le repérer assez facilement s’il est présent. Fait intéressant, le nombre de couples augmente doucement à chaque année !

 

Au sujet du 350e anniversaire de Contrecœur

Les fêtes du 350e anniversaire sont rendues possibles grâce à un comité de bénévoles, une série d’organismes locaux dynamiques et à la contribution de la Ville de Contrecœur, ArcelorMittal et Grantech partenaires principaux, Patrimoine canadien, Caisse Desjardins de Contrecœur-Verchères, le journal La Relève, le Syndicat des Métallos/Fonds de solidarité du Québec FTQ ainsi que plusieurs autres partenaires. La programmation des activités est disponible sur le site Internet de la Corporation à l’adresse http://350Contrecœur.ca/programmation/. Il est aussi possible de s’abonner au fil d’information sur Facebook : https://www.facebook.com/350Contrecœur/

 

.

.