.

.

.

Image Canard colvert et les 6 oiseaux.

Dans le cadre du concours de l’emblème aviaire de Contrecœur, on vous présente : le canard colvert!

 

Contrecœur a ses armoiries, son tartan et aura en 2018 son emblème aviaire. Dans le cadre des festivités entourant le 350e anniversaire de Contrecœur, les citoyens de la ville choisiront parmi les 6 oiseaux proposés par des experts et dont un des critères de sélection était qu’il est possible de l’observer sur le territoire de la ville. Les oiseaux parmi lesquelles la population devra choisir sont : la Bernache du Canada, le Canard chipeau, le Canard colvert, le Cardinal rouge, le Carouge à épaulettes, et le Merle d’Amérique. Le poste de vote sera accessible lors de différentes activités de la programmation des fêtes du 350e anniversaire de Contrecoeur au courant des prochains mois. Il est aussi possible de choisir l’oiseau de son choix au Centre multifonctionnel de Contrecœur en demandant un bulletin de vote au secrétariat du service des loisirs et culture situé au 4865 rue Legendre à Contrecœur.

 

Aujourd’hui, on vous présente le canard colvert!

Canard colvert, Anas platyrhynchos, Mallard. Il fait partie de la famille des Anatidés. On le nomme encore « Mallard », de sa dénomination anglaise.

 

Comment le reconnaître ?

Le Canard colvert est l’espèce de sauvagine la plus abondante en Amérique du Nord. Il est certainement le plus connu et le plus facile à reconnaître. Le mâle est élégant et charmeur en plumage nuptial. Il se distingue par sa tête et son cou d’un vert luisant, son bec jaunâtre, son collier blanc, sa poitrine brune, son miroir d’un bleu irisé liséré de blanc et ses pattes orangées. On peut remarquer un détail singulier sur la queue du mâle; deux plumes noires en forme de crochets.

Beaucoup moins flamboyant, le plumage de la femelle est très différent:  brun moucheté, pattes et bec orangés, même miroir bleuté que celui du mâle. On le considère comme un gros canard, car il mesure entre 50 et 68 cm. C’est une espèce qui s’est très bien adaptée à l’homme.

 

Où le trouve-t-on ?

Il fréquente les eaux peu profondes, les marais, les terres agricoles et assurément dans la Réserve nationale de faune des Îles-de-Contrecœur pour y nicher.

 

Que mange-t-il?

À l’instar de tous les barboteurs, le Canard colvert reste à la surface de l’eau pour se nourrir. Il glisse et bascule la tête dans l’eau, le postérieur dans les airs afin d’atteindre la vase. Il se nourrit d’insectes, de moules et même de grains dans les champs de culture. Pour s’envoler, il ouvre grand les ailes, se donne une puissante poussée et s’élève à la verticale!

 

La vie de famille

Le Canard colvert est monogame durant une saison. Le mâle choisi par la femelle suit cette dernière dans le secteur qu’elle a privilégié. Elle construit seule son nid au sol près d’un plan d’eau, caché dans les hautes herbes. Elle ne pond qu’une fois par année, en moyenne sept à dix œufs, qu’elle couve durant 28 jours. Lorsque la couvée est entamée, le mâle délaisse petit à petit la nichée. Il s’éloignera et subira une première mue qui le rendra vulnérable durant quelques semaines. C’est à ce moment, arborant ce plumage éclipse, qu’il ressemble le plus à la femelle. Néanmoins, il reprendra ses couleurs brillantes de mâle lors d’une seconde mue qui a lieu en août.

Les canetons nidifuges  sortent du nid sitôt après leur éclosion. La cane les conduit alors sur un plan d’eau peu profond bien camouflé. Parfaitement capables de se nourrir par eux-mêmes, les canetons resteront sous la supervision de la mère jusqu’à leur envol.

 

Partir ou rester?

La majorité de ces canards migrent à l’automne et se dirigent vers l’est des États-Unis et nous reviennent vers la fin de mars ou en début d’avril. Comme d’autres barboteurs, certains canards colverts choisissent de rester chez nous tout l’hiver tant qu’ils trouveront de l’eau libre

 

Un canard apprécié

Parmi toutes les espèces de sauvagines chassées à l’automne, le Canard colvert fait partie des canards les plus prisés. Par sa livrée si caractéristique, ce canard sait se faire apprécier des ornithologues, des sculpteurs, des photographes, des peintres et autres artistes animaliers.

 

Au sujet du 350e anniversaire de Contrecœur

Les fêtes du 350e anniversaire sont rendues possibles grâce à un comité de bénévoles, une série d’organismes locaux dynamiques et à la contribution de la Ville de Contrecœur, ArcelorMittal et Grantech partenaires principaux, Patrimoine canadien, Caisse Desjardins de Contrecœur-Verchères, le journal La Relève, le Syndicat des Métallos/Fonds de solidarité du Québec FTQ ainsi que plusieurs autres partenaires. La programmation des activités est disponible sur le site Internet de la Corporation à l’adresse http://350Contrecœur.ca/programmation/. Il est aussi possible de s’abonner au fil d’information sur Facebook : https://www.facebook.com/350Contrecœur/

 

 

.

.